TGV Paris-Cannes, 16 mai, vers 11h30

Au deuxième jour du grand exode, dans le train, il y a ceux qui en sont assurément – dont ceux qui l’on connaît, dans ce cas, le doute n’est plus permis. Ceux qui ont de fortes chances d’en être (le dernier smartphone, un MacBook très très pro), ceux qui en sont peut-être. Quant aux autres, ceux qui n’ont pas l’air, on ne sait jamais. Parce qu’à quoi ressemble ceux qui en sont assurément ? Et moi, d’ailleurs, de quoi j’ai l’air ? Smartphone sans Internet, MacBook pas pro.